lipo-bras

Liposuccion du bras

LA LOPISUCCION DES BRAS

Cette région est très particulière tant par sa localisation que par la qualité extrêmement fine de la peau.

La liposuccion s’adresse aux personnes qui se plaignent d’avoir des bras trop gros. Cela est souvent source d’un complexe important à la fois pour le port du maillot de bain ou en manches courtes.

La liposuccion des bras est destinée aux patients présentant un excès de graisse mais sans excès de peau.

Cependant ce qui est important au bras ce n’est pas la graisse que l’on retire mais plus la graisse que l’on peut laisser et ceci en fonction des qualités élastiques de la peau.

Bien souvent si l’on retire trop de graisse, la peau peut avoir du mal à se rétracter. Pour cette raison j’utilise deux techniques de liposuccion différentes.

Pour les bras fermes avec une surcharge de graisse on utilise une technique de liposuccion douce du bras.


Déroulement de l’intervention

  • La liposuccion des bras se déroule au bloc opératoire, sous anesthésie locale avec sédation ou anesthésie générale selon votre choix et selon la quantité de graisse à retirer. Il s’agit d’une intervention en ambulatoire.
  • On infiltre les zones à traiter avec une solution de sérum adrénalinée qui permet de diminuer le saignement, puis on aspire à l’aide de fines microcanules qui permettent une liposuccion douce et homogène du bras.
  • On redessine ainsi les reliefs du biceps et du triceps pour donner un aspect sculpté et par la diminution de volume pouvoir mieux enfiler ses vêtements.

Les suites opératoires

  • Ne sont pas douloureuses
  • Les ecchymoses bleues disparaissent au bout de 15 jours
  • On doit porter une brassière de contention pendant 15 jours

Pour les bras avec peau légèrement fragile j’utilise alors la liposuccion assistée par radiofréquence. Cette technique révolutionnaire permet à la fois de traiter l’excédent de graisse et permet une rétention de la peau à l’aide d’un chauffage thermique interne du derme profond sans aucun danger de brûlure.

La peau va alors se rétracter de 15 à 20% permettant ainsi d’obtenir une qualité supérieure de résultat.

Parfois si la peau a perdu toute qualité élastique, un lifting des bras associé devra être réalisé.

Le lifting sera réalisé d’emblée en même temps que la liposuccion.

La plupart du temps j’opte pour un lifting des bras avec cicatrice transversale, horizontale, bien cachée dans l’aisselle.

Les fils sont résorbables et cela permet de remettre en tension la partie haute du tiers supérieur du bras.

Si le relâchement est plus important la cicatrice devra être verticale et cachée à la face interne du bras et ainsi ne sera visible ni de face ni de dos bras collé au corps.

Les suites opératoires du fait de la cicatrice de bras seront légèrement plus longues autour de 1 mois avec le port des brassières.

L’arrêt du sport est de 1 mois.

Les complications sont rares et concerne quelques très rare problème de cicatrisation.

contact-background
Docteur Marc Divaris
32, avenue Georges Mandel - 75116 Paris