greffe-auto

Greffe automatisée

Greffe de cheveux automatisée

Prélèvement de FUE (Follicule Unit Extraction) automatisé par la technique SAFER


La technique SAFER

SAFER, acronyme de Suction Assisted Follicle Extraction and reimplantation, est une nouvelle méthode qui permet le prélèvement mais aussi la réimplantation automatisée des greffons.

Cette automatisation du prélèvement à la réimplantation permet de réduire le temps opératoire et surtout limiter au maximum la manipulation du greffon par les pinces et donc leur traumatisme.

LE PRÉLÈVEMENT
La zone de prélèvement privilégiée est bien entendu située dans la couronne.

Afin de faciliter le prélèvement, la zone donneuse est rasée à quelques millimètres afin de laisser apparaître l'orientation de l'émergence des cheveux.

L'anesthésie locale est classique mais ne doit pas être trop profonde.

Le choix des punchs est primordial et différents diamètres sont à notre disposition : 0,8 mm – 0,9 mm – 1 mm.

Le 0,9 mm représente la taille standard, mais avec l'expérience, des prélèvements au 0,8 mm sont possibles et préférables.

Ce punch est connecté à un contre-angle qui tourne à une vitesse que le praticien détermine et qui dépend de chaque patient mais qui doit idéalement se situer entre 180 et 250 tours/minute. La rotation du punch est actionnée par une pédale et permet une pénétration dermique douce et progressive.

On donnera au punch un « angle d'attaque » correspondant à l'angle d'émergence du cheveu. La pénétration sera de 1 à 2 mm et le follicule qui se retrouve dans la lumière du punch sera aspiré (grâce à un système d'aspiration) afin de se loger dans le flacon receveur. L'adage « un bon greffeur est un bon préleveur » prend tout son sens. Grâce à ce système de suction on ne pince pas l'unité folliculaire, il n'y a pas de traumatisme et le taux de transection est infime (inférieur à 1%).

Chaque greffon a en moyenne 1 à 3 cheveux (=Unités Folliculaires), rarement 4 ou 5.

Afin de préparer et faciliter l'implantation, les FU (Unités Folliculaires) seront alignées sur une compresse par l'aide opératoire et seront régulièrement hydratées et maintenu au frais. Ces unités seront triées en fonction du nombre de cheveux par unité folliculaire.

Une fois le prélèvement fini, une compresse sera simplement positionnée sur la zone de prélèvement et le patient sera positionné pour la deuxième phase de l'intervention : l'implantation des greffons.

L'IMPLANTATION
L'anesthésie locale de la zone receveuse sera aussi limitée au derme.

Les fentes - ou slits - seront réalisées avec des microlames ou aiguilles adaptées au diamètre des greffons prélevés.

Si la mise en place des greffes peut être réalisée avec des pinces de microchirurgie, l'intérêt majeur du système SAFER est aussi de pouvoir réaliser l'implantation avec un implanteur, évitant toute manipulation directe.

A l'instar du contre-angle, il ressemble à un stylo qui présente un embout de diamètre variable dans lequel sera aspiré directement le greffon (un à la fois) préalablement positionné sur la couronne (la gestion de l'aspiration se faisant aussi avec la pédale).

Une fois le greffon « aspiré » dans l'implanteur, la pointe de l'embout sera alors positionnée à l'entrée du slit et grâce à une nouvelle pression sur la pédale permettant d'activer un piston, le greffon sera « expulsé » vers l'extérieur pour se loger dans la fente, l'idéal étant de ne laisser paraître que les cheveux des FU, le reste étant enfoui dans le derme.

Cette technique présente l'avantage indiscutable d'éviter tout traumatisme direct des follicules par les pinces. Leur seule manipulation « manuelle » a lieu lors de la vidange du réservoir pour les positionner sur les compresses.

Avantage de la technique SAFER : Une qualité optimale des greffons avec des manipulations limitées grâce à l'automatisation et la suction.

contact-background
Docteur Marc Divaris
32, avenue Georges Mandel - 75116 Paris